Brasserie de Tahiti. Jean-Pierre FOURCADEJean-Pierre FOURCADE, Président du conseil d’administration de la Brasserie de Tahiti et petit-fils d’Emile Martin, se souvient des odeurs de houblon alors qu’il était à l’école des Frères, mais aussi de son arrivée à la tête de l’entreprise familiale en décembre 1992. Il nous parle d’avenir et des 100 prochaines années.

« Je suis arrivé à la Brasserie de Tahiti le 10 décembre 1992. Ces 22 années ont vite passé. Il y a eu beaucoup de travail accompli, de difficultés à surmonter et surtout énormément de bon moments ».

« J’arrivais en courant de l’école, mon cartable sous le bras, pour retrouver mon père à la Brasserie »

« J’ai passé toute ma scolarité à l’école des Frères, située à quelques centaines de mètres de la Brasserie de Tahiti. Dans tout le quartier de la place Notre Dame, il y avait certains jours cette odeur de houblon qui flottait dans l’air. Vers 16h, j’arrivais en courant de l’école, mon cartable sous le bras, pour retrouver mon père à la Brasserie. Je me rappelle de Jimmy Estall, un homme impressionnant, d’Yves Martin mon oncle, de Robert Ledoux le brasseur de l’époque, et d’autres personnes, qui se retrouvaient en fin de journée avec mon père. Ils évoquaient le travail effectué et les perspectives des semaines à venir. »

Lire la suite